Toutes les étapes de mon projet pour devenir pilote professionnel avion au Canada...

Les petits pas pour faire d'un rêve, une réalité ! De l'accession au metier de pilote a la vie quotidienne au Canada...


mercredi 28 novembre 2018

L'hiver en PC12...

... ca ressemble fortement a l'hiver en Cessna 172! On met les couvertures sur le moteur, et on branche l'avion! Comme quoi, toujours le meme fun, quelque soit la taille de l'avion!
Que ca me manque de me faire tracter en dehors du hangar, a bord du king air ou du Grob bien chaud ;-) ;-) ;-)






Pilot Proficiency Check / Line Indoc

Alors, apres une formation un peu etalee, entre le s cours au sol, le simulateur a Orlando, FLoride, et le vol de training sur la machine, j'ai passse montest en vol sur le PC12 (Pilot Proficiency Check, ou PPC) mi-octobre!
Le vol de training etait une bonne mise en jambes, meme si trop court et trop espace par rapport au sim pour reellement etre a l'aise! Mais ca a bien remis les choses en place, degrossi certaines notions et montre qu'il me fallait bosser un peu plus.

La PPC a ete faite en deux fois, la premiere partie au sol, puis un vol repousse en raison de la meteo. Bref, le sol s'est bien passe, pas de surprises. Le vol a ete une repetition un peu du vol de training, avec des surprises: meteo a la limite, manoeuvres entre les nuages dans un secteur que je ne connaissais pas. L'approche IFR VOR/GNSS overlay a St Jean sur Richelieu soest bien passe mais la manoeuvre de circling un peu moins bien. Le retour single pilot a ete un peu chaud, dans le rush car on etait tres proche de l'ILS 24R a St Hubert. Bref, qques circuits pour finir avec une panne moteur sur le dernier, et le point fort de la PPC, un atterrissage par fort vent de travers avec une panne moteur simulee. Ca m'a rappele les closed pattern que je faisais en Grob a Southport, Mb, il n'y a pas si longtemps hahahah
Bref, PPC completee, des points a ameliorer et de nouveaux galons de captain PC12.

Pas le temps de savourer, atterri a midi, redecolle a 1300 pour mon premier vol de formation en ligne, avec un training captain qui va me coacher. 7h de vol, 6 legs (St Hubert-Wabush-Mont Joli-Baie Comeau-Sept Iles-Bagotville-St Hubert)  et moi qui decouvre, horrifie, la vie en ligne avec un training captain super speed! Ma decouverte operationelle se fait dans la douleur, a courir et a aller vite vite vite... Pas agreable, je subis le mouvement plus que je n'apprend! Je sors de l'avion a 2100, vide.
Tu parles doune experience! La mise en ligne operationelle la plus rapide jamais realise dans la compagnie: 1h entre la PPC etle premier vol commercial!

Depuis, ca s'est bien calme! On est meme tombe dans l'oppose: a peine 3 vols de formation en ligne depuis cette fameuse apres midi ou j'avais sillone le Quebec...
Un petit St Hubert-Val d'Or-Rouyn Noranda. Et retour par le chemin inverse. On part tres tot, on fai la sieste sur place et on rentre le soir tard.
Un vol cargo St Hubert-Quebec-Port Menier (Ile Anticosti)-Sept Iles-Quebec-St Hubert. Et le dernier en date, un vol ou on a amener un mecan reparer un Jetstream a Bonnaventure en Gaspesie, et ou on a ramene 6 passagers.

Entre temps, pour m'occuper, je vole un peu a droite sur le PC12 NG executif, avec des vols interessants sur Terterboro, en banlieue de New York, Halifax ou Toronto.

Bref, pour l'instant, un rythme pepere de 1 a 2 vols par semaine, avec une ou deux semaines ou j'ai pas vole. C'est bon pour le moral mais pas bon pour les competences hahaha. Faut que je reapprenne totu a chaque fois!!! ;-)




vendredi 9 novembre 2018

PC12NG

Outre le PC12/45 regulier que Pascan opere principalement sur la ligne St Hubert-Rouyn Noranda, et retour, Il y a egalement un PC12NG en ligne. NG pour Nouvelle Generation, cet appareil est detenu par trois proprietaires prives, Pascan fournit les equipages pour leurs deplacements professionels/prives et peut egalement utiliser l'avion pour un certain nombre de charters a l'annee.

C'est une operation un peu differente de la ligne, plus "executif", avec une attention encore plus soignee a l'appareil et au client. Selon le client du jour, ca peut etre facile et agreable ou un peu plus "valet"... Comme tout, il faut un peu de temps d'adaptation! Un vol aux Etats-Unis et un vol vers Charlevoix ne m'auront pas laisser de souvenirs imperrissables, mais les deux derniers vols, vers les Iles de la Madeleine et vers Halifax, auront ete bcp plus agreables.

Cet avion est superbe, tres bien equipes et permet de voir des destinations qui changent un peu. Le rythme est different, avec potentiellement plus de decouches, mais des vols plus tranquillous. A voir si cela me conviendra ou pas...

Quelques photos de la bete et de son poste de pilotage









vendredi 7 septembre 2018

Du Manitoba au Quebec en Cessna 172 - part3

Apres un bon dodo a Sudbury, je me reveille sous la pluie et un ciel gris. Retour a l'aeroport vers 08:00, la meteo est toujours VFR, bien assez bonne pour partir. mais c'est moins joli qu'hier, c'est sur. La pluie et les nuages gachent les photos ;-)
Aujourd'hui, direction North Bay, la riviere Outaouais en direction d'Ottawa, contournement par le sud, puis remontee du St Laurent vers la destination finale.

 A Sudbury, les avions de lutte anti incendie de l'Ontario
 Depart sous la pluie


 North Bay airport



Apres avoir passe North Bay, a environ 40minutes a l'Est de mon point de depart, je continue en direction de Mattawa et de la riviere Outaouais. La pluie s'arrete aps le ciel reste bien couvert. Des nuages bas recouvrent la riviere en direction d'Ottawa. J'arrive tout de meme a discerner de temps en temps la TransCanada, et a rester pas trop loin d'un endroit ou atterrir au cas ou.


Je passe au Quebec! La riviere forme la frontiere naturelle entre l'Ontario et le Quebec. Je contourne les zones de la base militaire de Petawawa, base des helicos de type Chinook de l'armee Canadienne.
La meteo commence a s'ameliorer de facon notable. Les champs refont leur apparition, apres pas mal de sapins et de lacs le long du parcours ;-)


Un champs de panneaux solaires! Il y en a qques uns au sud d'Ottawa, ainsi que des champs d'Eoliennes.
 L'aerodrome d'Arnprior, un peu avant Ottawa

 Je contourne Ottawa par le sud, le trajet commence a etre un peu long. Finalement, au loin, j'entrevois le St Laurent. Navigation facile, je remonte en direction du Nord... toujorus en suivant la TransCanada, mais avec de nombreux champs disponibles en cas de panne moteur. Ca fait 3h que je vole, je commence a trouve rle temps vraiment long!



Enfin! J'apercois le canal de Beauharnois, et la ville de Salaberry de Valleyfield. Il est temps de travserser le St Laurent pour me retrouver sur la rive sud, et de descendre en dessous de 2000ft, pour rester sous la zone de Montreal. Qques miles plus loin, une belle integration plus tard et me voila pose sur la piste de Valleyfield. Ca fait du bien d'etre arrive!





Fermeture du plan de vol, pipi, avion attache, pret a rester dans son nouveau nid, pour de nouvelles aventures! Et ma moitie qui arrive en voiture me recuperer!


Une chouette aventure qui se termine par une bouteille d'eau bien meritee! ;-)

11,5h de vol, un peu plus de 2000Km, 3 fuel stops, des etapes de 2.5 a 3.5h, une meteo plus que correcte avec une vitesse sol de 110Kts en moyenne (vent dans le dos tout le long), une navigation facile en suivant la TransCanada, le tout a 5500 pieds d'altitude et avec de la reception cellulaire quasiment tout le long du voyage ;-)
De la flexibilite, des solutions de secours au cas ou, un peu de preparation, et voila une navigation rondement menee.

Du Manitoba au Quebec en Cessna 172 - part2

Lundi 3 septembre, 06:15 du matin. Oups, je n'ai pas entendu le reveil sonne! Ca commence bien! Je ne pourrais pas decoller a 06:30 comme prevu...

Derniers preparatifs de l'avion, depot du plan de vol, et hop, decollage a 07:30, direction la premiere etape de la journee, Dryden, en Ontario.





 
Belle meteo, mais il ne faut pas trainer, le mauvais temps arrive. La navigation est facile, je suis toujours en territoire connu. Winnipeg arrive tranquillement, puis Kenora, et enfin Dryden. Les lacs ont commence a apparaitre... L'air est calme a 5500ft.


 Au revoir les prairies!


 Winnipeg International


 Kenora airport


A peine pose a Dryden, je taxi vers le parking, que deja le camion de fule arrive a ma hauteur! A peine le moteur arrete, le monsieur commence a remplir les reservoirs! Ca c'est du service rapide... Je fonce au bureau, arret pipi, prise d emeteo, depot du plan de vol et je paye ma facture. Arret express de 30 minutes! J'aime ca! Et en plus j'ai eu une petite ristourne sur le prix du carburant car membre de l'Asssociation Canadienne des Proprietaires d'Avion.
Mon premier vol (et atterrissage!) depuis 6 mois s'est bien passe. Pas si rouille que ca (bien que un peu haut sur l'approche!!!)
 
 Dryden Airport



Deuxieme etape, je fonce (oui, oui en 172! Groundspeed de 110Kts svp!) vers Marathon. C'est le plus long vol de la journee, plan de vol de 3h environ. Je descend vers Thunder Bay, avant de contourner le lac Superieur. En chemin, je realise que je vais surement arriver plus tot que prevu. Je devrais atteindre Wawa (mon etape dodo) en milieu d'apres midi, avec plein de lumiere du jour encore disponible! En plus,  la meteo a Wawa ne sera pas geniale, brouillard, nuages bas, pluie, avec en plus le risque de rester au sol demain matin car la meteo ne s'annonce pas chouette du tout.
En 3h de vol, j'ai le le temps de reflechir (tout en prenant des photos: lacs, sapins, lacs, sapins, lacs, sapins, a droite, a gauche, la Transcanadienne...). Je ferais un dernier point meteo a Marathon, lors du stop pour l'essence.


 Ignace Airport, en route vers Thunder Bay
 Mon fil d'Ariane, la TransCanadienne
 Thunder Bay au loin
 Petite piste privee nommee Eldorado, en contournant le lac Superieur
 Mon outil...
 Nipigon, et son pont. en direction de Marathon

 Terrace Bay, sa mine, et sa piste abandonnee



Arrive a Marathon, suprise, il y a un peu de relief aux abords du terrain. mais sonon, superbe aerodrome, belle piste, le fuel en libre service, un petit terminal vide. Ca me va! La encore, arret express de 30 minutes, avec le rituel: fuel-pipi-meteo-plan de vol.
Decision est prise, il est a peine 14:30, je saute l'etape Wawa et je poursuis en direction de Sudbury. Ca fait 2.5h de vol, je devrais arrive avec pas mal de lumiere et d'essence dans les reservoirs.


 Une "belle" mine a ciel ouvert. Il y en a eu plusieures tout au long du periple...


Au passage de Wawa, je distingue l'aeroport au dernier moment, sous les nuages et surement du brouillard cotier. Bref, bonne decision (qui sera confirmee le lendemain avec les rapports meteo: je serai rester au sol si je m'etais pose a Wawa).

 Il est ou l'aeroport de Wawa?
 Des lacs et des forets

Arrivee a Sudbury, civilisation! Avion parke pour la nuit, le plein d'essence est fait, pret a repartir demain matin. Taxi, hotel, repas de chef, et preparation de la derniere etape. Je devrais arrive a destination en milieu de matinee. ;-)